"Intra Muros" à La Pépinière

 

 

Il est des pièces que l'on attend, des auteurs ou des metteurs en scène dont on suit le travail avec un intérêt tout particulier. Pour nous, Alexis Michalik en fait partie. C'est donc toujours avec le même plaisir que nous nous sommes rendus à la Première de sa nouvelle création « Intra Muros ». Déjà présentée à Paris en avril pour quelques dates ainsi qu’au festival d'Avignon, c'est au théâtre de la Pépinière que vous pouvez depuis le 14 septembre découvrir cette pièce.

 

Après nous avoir faire revivre les débuts d’Alexandre Dumas dans « Le Porteur d’histoire », les secrets du cinéma dans « Le Cercle des illusionnistes », l’écriture de « Cyrano de Bergerac » dans « Edmond » (pour lequel il vient d’obtenir 5 Molière), Alexis Michalik nous fait entrer aujourd’hui dans l’univers carcéral, cette pièce étant basée sur une réelle expérience de l’auteur qui, suite à l’obtention d’un prix décerné par les détenus d’une centrale pour un de ses courts-métrages, s’est rendu, avec l’une de ses actrices, échanger pendant quelques heures avec les prisonniers.

 

L’action débute ainsi. Richard, un metteur en scène de théâtre (Paul Jeanson), accepte de donner un cours dans un établissement pénitentiaire. Pour cela, il est assisté de Jeanne, son ex épouse (Jeanne Arenes) et d’Alice une jeune assistante sociale fraîchement diplômée (Alice de Lencquesaing). Or, dans ce cours, ne s'inscrivent que deux détenus parmi les 110 prisonniers de la maison centrale (prison qui prend en charge les détenus condamnés à de longues peines) : Kevin (jeune de banlieue détenu depuis 7 ans pour braquage avec violence) (Faycal Safi) et Ange (en maison centrale depuis « deux fois 14 ans ») (Bernard Blancan). Rien ne semble fait pour que ces 5 personnages puissent partager un moment aussi intense qu'un cours de théâtre. Et pourtant...

 

Pourtant, au fil des scènes, ils vont apprendre à se découvrir, ils vont nous laisser les découvrir. La force d’ « Intra Muros » réside dans ses 5 caractères. Chacun a son histoire, ses espoirs déchus, ses rêves brisés. Il semblerait qu’ils soient tous emprisonnés, comme victimes de passions trop dévorantes ou d’une vie qu’ils n’auraient pas choisie. Ce qui frappe dans ces personnages, c’est qu’ils ont une existence propre. Ils pourraient être notre voisin, notre ami, notre collègue, ils pourraient être nous-mêmes.

 

A travers cette pièce, on comprend que les murs qui nous entourent ne font pas de nous des prisonniers. Nous sommes enfermés dans des principes, dans des vies qui ne nous correspondent pas, nous sommes nos propres victimes. Ce cours de théâtre nous aide à réfléchir sur la place que nous accordons aux autres, sur ces choses que nous remettons au lendemain sans savoir si nous aurons la chance de les réaliser. On ne sort pas d’ « Intra Muros » sans avoir envie de partager les émotions ressenties afin de poursuivre un peu cette introspection que Michalik fait naître en nous.

 

La musique et les effets sonores de Raphaël Charpentier se mêlent au texte avec force et grandeur. Mention spéciale au monologue déchirant de Kevin où les notes s’envolent à mesure que le personnage évoque sa colère et ses frustrations de ne pas être né au bon endroit ni au bon moment. On ressent comme une sensation de gâchis et d’impuissance face à ce jeune dont l’avenir semble déjà écrit.

 

Et pourtant, malgré tout, comme dans chacune de ses pièces, un espoir pointe à l’horizon. La porte de la liberté semble s’ouvrir pour chacun de ces caractères. C’est comme si, par le jeu, ils avaient réussi à s’affranchir, se libérer de chaînes trop lourdes à porter. Et si, par l’effet de cercle vertueux, nous ne pouvions pas nous aussi y parvenir ?

 

Avec « Intra Muros », Alexis Michalik nous présente une pièce personnelle qui nous pousse à réfléchir, servie par des comédiens hors pair au service d’un texte extrêmement bien écrit. N’hésitez pas à entrer dans ces murs, vous ne regretterez pas le voyage.

 

Jusqu’au 16 décembre 2017

au Théâtre de La Pépinière, 7 Rue Louis le Grand, 75002 Paris

http://www.theatrelapepiniere.com

Du mardi au samedi 21h00

Matinée les samedis à 16h00

 

Durée : 2h

Tarifs : de 12€ à 42€

 

Article : Audrey

16/09/2017

audrey@laruedubac.fr