Dans la peau de Cyrano

 

peau cyrano, theatre, paris

Imaginez un jeune garçon qui fait sa rentrée dans un tout nouveau collège. D’emblée, cela peut être impressionnant… La difficulté s’amplifie lorsque l’on bégaie depuis le décès de son père. Pas facile de trouver sa place dans une classe où tout le monde se connaît quand on déteste parler, surtout lorsque l’on est inscrit d’office au cours de théâtre du professeur de Français « pour mieux s’intégrer », comme le dit la psychologue scolaire ! Voilà l’histoire de Colin, un gamin introverti qui va devoir surmonter ses craintes, ses doutes et sa différence grâce à la pédagogie bienveillante du professeur M. Devarsot, l’écoute attentive de Maxence, l’amour d’Adélaïde, l’humour de Benoît et le mépris de Guyle.

 

C’est ce que nous propose « Dans la peau de Cyrano » de et avec Nicolas Devort : un seul en scène impressionnant par une incroyable performance de l’acteur qui incarne les différents rôles à la perfection. Par la magie de mimiques, d’une gestuelle irréprochable et de modulations de voix, on se laisse emporter par ces personnages que l’on reconnaît rapidement et qu’on a tous forcément déjà rencontrés.

 

La pièce commence par une voix off nous rappelant l’importance du plaisir de raconter des histoires pour échapper un peu à la nôtre, faire une pause en acceptant d’entrer dans un autre imaginaire, une autre dimension. Dans un monde où tout va toujours trop vite et où on se laisse diriger par des obligations que l’on s’impose soi-même, une telle pause est nécessaire et le théâtre en est un merveilleux vecteur. L’idée d’un seul en scène pour ce genre d’histoire fait que le spectateur se concentre sur les personnages, se prend au jeu de l’acteur qui leur donne vie et n’est pas parasité par des éléments extérieurs. La sobriété de la mise en scène et la vérité du jeu du comédien créent un cocktail irrésistible pour le public.

 

L’intrigue en elle-même est bien conçue. Faire jouer Cyrano de Bergerac, célèbre pour sa verve, à un collégien bègue est un pari un peu fou mais Nicolas Devort nous fait comprendre qu’avec un peu de véritable écoute et d’attention on peut tous trouver en nous un Cyrano. Colin prend confiance peu à peu en lui, il s’ouvre et se découvre grâce au regard des autres qui ne le jugent pas. De cela découlent de véritables moments poétiques et sensibles comme la tirade des papillons, la remise en place de Guyle ou la chanson à la guitare.

 

Colin nous transporte et nous émeut. M. Devarsot, à la manière de Robin Williams dans « Le cercle des poètes disparus », est le professeur qu’on rêverait d’avoir… ou d’être ! Derrière sa droiture et son apparente froideur, Maxence dévoile ses failles si bien dissimulées. D’abord superficielle, Adélaïde grandit, évolue, se laisse séduire. Guyle, le populaire, le beau garçon qui se moque des plus faibles, se retrouve pris à son propre piège, ce qui venge des générations de collégiens qui ont tant attendu cela ! Benoît, quant à lui, reste d’humeur égale mais apporte son soupçon d’humour à l’histoire.

 

Nicolas Devort utilise les textes de Cyrano à bon escient. Les élèves s’interrogent dessus, réfléchissent. On aime voir la discussion entre Maxence et Colin sur les diverses scènes étudiées. On se rend compte à nouveau que la pièce d’Edmond Rostand est formidablement moderne. « Dans la peau de Cyrano » l’utilise avec une grande habileté au service d’un beau message de tolérance, loin de toute démagogie.

 

« Dans la peau de Cyrano » est une pièce touchante, émouvante, intelligente sans être pompeuse. On est transporté par la performance de Nicolas Devort. Un spectacle familial qui a déjà fait ses preuves après plus de 600 représentations depuis 2013, salué par la critique et qui mérite toute votre attention. A voir absolument !

 

De et avec Nicolas Devort

Direction d’acteur : Clotilde Daniault

Collaboration artistique : Stéphanie Marino et Sylvain Berdjane

 

Jusqu’au 17.03.2019

Au Lucernaire, 53, Rue Notre Dame Des Champs 75006 Paris

Le mardi à 20h en anglais, du mercredi au samedi à 20, le dimanche à 17h

https://www.facebook.com/danslapeaudecyrano/

Tarif: 28€

Durée : 1h20

 

Article : Audrey

11/01/2019

audrey@laruedubac.fr