Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche

 

Au Théâtre du Rond-Point jusqu’au 10 février 2019

 

Ervart se croit cocu, il en souffre mais il en rajoute ! Il fait exploser la vie tranquille des aristocrates en mettant la ville à feux et à sang. La pièce dérape, des comédiens se trompent de pièce, un espion tombe amoureux d’un cheval de Troie, une comédienne cherche un rôle dans la pièce … On plonge pour 2h15 de délire !


 

Vincent Dedienne mène tambour battant le jeu avec des comédiens brillants et convaincants, Marie-Christine Orry est désopilante dans le rôle de la comédienne au chômage qui tente tous les rôles pour intégrer la pièce (elle y parvient !)...

 

Pourtant, cette farce qui mêle burlesque et vaudeville dans un esprit Dada, se perd dans un dédale de portes qui claquent, de personnages qui s’égarent et d’un rythme qui s’épuise….

 

Amateurs/amatrices de farces à la sauce contemporaine vous allez adorer ! Pour les autres courez voir Yolande Moreau dans Prévert à 18h30 !

 

Théâtre du Rond-point  

Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche de Hervé Blutsch

mise en scène Laurent Fréchuret

avec Stéphane Bernard, Jean-Claude Bolle-Reddat, James Borniche, Maxime Dambrin, Vincent Dedienne, Margaux Desailly, Pauline Huruguen, Tommy Luminet, Marie-Christine Orry.

 

Jusqu’au 10 février à 21h

Durée : 2h10

Reservation : 01 44 95 98 21

Article : Corinne

corinne@laruedubac.fr

15/01/2019