« Seconde Chance » au Funambule Montmartre

 

Candice a eu une enfance très particulière : de plateaux de télévision en séries de concerts, elle a grandi sous le feu des projecteurs sans rien faire d’autre que chanter. Or, aujourd’hui, le public ne répond plus présent aux concerts. Candice (Candice Parise ou Virginie Ramis) a grandi, son image ne correspond plus à ce qu’elle est devenue et son contrat s’arrête avec son manager sans scrupules Catherine (Carole-Anne Junchat) ce soir. Candice est perdue face à une situation qui lui échappe et cela malgré le positivisme naïf de Fabrice (Franck Buirod, également auteur du spectacle), un fan de la première heure devenu stagiaire pour ce dernier gala.

 

Tel est le pitch du spectacle musical « Seconde Chance » qui se joue au Funambule Montmartre depuis le 5 juillet.

 

L’idée de la pièce est originale et pourtant d’actualité, à l’heure où des stars de télé réalité musicales perdent leur public et disparaissent aussi vite qu’elles sont venues. Elles nous rappellent que, derrière certains d’entre eux, se cachent de véritables passionnés de musique, brûlés par un show business un peu trop ingrat. Comment vivre normalement lorsque l’on n’a connu que les strass et les paillettes ? Comment faire autre chose que ce qu’on a toujours fait parce que cela nous définit ? Comment continuer à y croire ? Peut-on vivre ses rêves simplement en faisant confiance à la passion ? Voilà toutes les questions que pose la pièce sur un ton humoristique et parfois grinçant, mais quoi qu’il en soit toujours vrai.

 

Le spectateur s’identifie aux personnages grâce à l’intelligence du texte mais aussi au talent des comédiens. Candice Parise (que l’on a pu voir notamment dans « Le Magicien d’Oz », « Hair » ou « The Voice ») trouve ici un rôle écrit sur mesure par Franck Buirod pour elle. Vêtue d’une longue robe dorée, elle traverse la scène avec grâce, passant d’un désespoir froid à une légèreté plus douce et pleine de possibilités. Les rires joyeux effacent son silence du début du spectacle au contact de Franck.

Ce dernier, qui a la lourde tâche de jouer dans sa propre pièce, inspire directement la sympathie du spectateur. A la fois gauche, candide, sans gêne et pourtant touchant, il permet à Candice de découvrir un avenir possible et d’apprendre à respecter l’artiste qu’elle est. Certaines scènes, comme le quiproquo avec les Chinois, apportent aux spectateurs une belle tranche de rigolade.

Enfin, Carole-Anne Junchat est celle que l’on adore détester. Au dynamisme et à la froideur du manager avide d’argent, elle mêle, au fil de la pièce, une certaine douceur pour son artiste, notamment au moment de la lettre finale.

La mise en scène de Pascal Bendavid est épurée. Elle joue sur les différentes ellipses de la pièce et met en valeur chacun des acteurs.

 

Petite mention spéciale pour l’aspect « théâtre dans le théâtre » où les acteurs prennent le pas sur leurs personnages afin de faire avancer l’action autrement.

Un seul petit regret : qu’on ne puisse pas entendre Candice chanter davantage. Nous n’aurions pas boudé notre plaisir à l’écouter (même dans « René la taupe »).

 

« Seconde Chance » est un spectacle drôle, dynamique, plein de bonne humeur, servi par des comédiens talentueux. Un moment sympathique pour tous.

 

Jusqu’au 2 septembre 2018

Du jeudi au dimanche

Au Funambule Montmartre, 58 rue des Saules, 75018 Paris

http://www.funambule-montmartre.com/seconde-chance/

Tarifs :

Adulte : 28,99€

Moins de 26 ans : 10,99€

Durée : 1h15

 

Article : Audrey

19/07/2018

audrey@laruedubac.fr