Bookmark and Share

Sixième saison photographique à l’Abbaye Royale de l’Epau.

 

Située à quelques pas de la ville du Mans, l’Abbaye Royale de l’Epau propose, tout l’été et jusqu’au 4 novembre 2018, une session photographique. C’est la sixième session, entièrement dédiée à la photographie proposée dans ce lieu royal, relaxant et hors du temps.

 

L’abbaye Royale de l’Epau, a été fondée en 1229 par la reine Bérengère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion. Elle s’est transformée au fil des siècles en demeure des moines puis, elle est devenue une exploitation agricole (il faut dire que le parc fait plus de 13 hectares) et un orphelinat avant de devenir la propriété du département de la Sarthe en 1959. Depuis, l’Abbaye Royale de l’Epau est un lieu où culture et politique cohabitent puisqu’elle est le siège des assemblées départementales mais aussi un lieu d’expositions, de festivals de musiques classiques et de conférences.

 

©Fredrick Lermeryd

En son cœur, jusqu’au 16 septembre 2018 et depuis le 24 juin 2018, l’abbaye Royale de l’Epau propose à ses visiteurs une exposition autour de la danse « Gros Plan Danse ». L’exposition propose des photos magnifiques de Fredrick Lermeryd et de Gérard Uféras.

 

 

Le premier, Fredrik Lermeryd, propose des photos prisent dans l’école de danse du plus grand bidonville d’Afrique de l’Est, en plein cœur du quartier de Kibera. Le deuxième, Gérard Uféras nous invite au cœur des plus grandes institutions mondiales de danse : l’Opéra Garnier à Paris, le Bolshoï à Moscou et, la Scala de Milan.

©Gérard Uféras

 

Même si les deux projets s’articulent autour d’un même thème, un même rêve et un même espoir, ils s’opposent par les lieux. L’un se passe dans un milieu embelli par la danse alors que l’autre se passe dans des lieux où la danse est le quotidien.

 

Les deux sont le résultat d’un talent photographique certain mais aussi d’un œil bienveillant.

© Nasa 2017

Un parcours photographique en plein air s’articule autour et dans l’abbaye, dans ses jardins, du 19 mai au 4 novembre. Il y a les photos de Leila Alaoui qui expriment la volonté de jeunes marocains cherchant un avenir meilleur de l'autre côté de la Méditerranée, celles de Corentin Folhen qui nous racontent Haiti après les séismes, Tim qui dévoile la métamorphose de Chongqing, le regard de Daesung Lee sur la désertification à l'œuvre en Mongolie, Guy Le Querrec nous transporte dans l’univers du Jazz et Thomas Pesquet qui à travers ses photos nous montre notre planète vue d'en haut.

 

 

 

Abbaye Royale de l’Epau

Route de Changé, 72530 Yvré-l'Évêque

(L’abbaye est accessible en tram’ depuis la gare TGV du Mans)

Tarif :  5€50 adulte– 13€ forfait famille – 4€ tarif réduit – 3€ adolescent de 10 à 17 ans -gratuit pour les enfants de moins de 10 ans ;

Ouvert tous les jours d’avril à septembre de 10h à 19h, du mercredi au lundi d’octobre à février de 11h à 18h et du jeudi au dimanche de 11h à 18h en janvier. L’abbaye Royale de l’Epau est fermée les 25 décembre et 1er janvier.

 

Article : Aurélie

Visuels : voir légendes

28/06/2018

aurelie@laruedubac.fr