Bookmark and Share

Le Musée Maillol met à l’honneur Foujita du 7 mars au 15 juillet 2018

Cinquante ans après sa mort, l’exposition nous fait découvrir l’oeuvre foisonnante du peintre à Paris pendant les années folles.

 

Quand il arrive à Paris à 27 ans, il rêve de devenir ”Le premier peintre de Paris” et il le deviendra très vite ! Entouré de ses amis Picasso, Modigliani, Brancusi, Derain, Zadkine, Indenbaum, Soutine ou Kisling, ce dandy talentueux traverse les courants modernistes de l’époque sans pour autant oublier ses racines japonaises.

 

Il construira une oeuvre mariant les styles orientaux et occidentaux, en recherchant sans cesse à questionner son art.

 

Fêtard et travailleur acharné, Léonard-Tsuguharu Foujita travaille vite et méticuleusement, entouré d’une centaine de pinceaux. Il s’inspire de l’effervescence des artistes du Montparnasse et de ses amis, pour trouver de nouvelles pistes de recherches picturales en gardant la rigueur de ses maîtres japonais.

 

Les femmes, les chats, les natures mortes, les enfants et les autoportraits, seront  ses thèmes récurrents.

De la feuille d’or, au fond blanc... Foujita laisse de cette période, une oeuvre riche et lumineuse.

 

Avec plus d’une centaine d’oeuvres majeures issues de collections publiques et privées, le musée Maillol retrace le parcours exceptionnel de l’une des figures les plus célèbres de l’Ecole de Paris (1913 à 1931).

On y découvre notamment les deux diptyques, qu’il considérait comme ses oeuvres les plus abouties : Combats I et II, et les Compositions au lion et au chien (1928)

 

Pour prolonger la magie de votre visite, attardez vous au Café des frères Prévert au sous-sol du musée !

 

Musée Maillol

61 rue de Grenelle 75007 Paris

Tél : +33(0)1 42 22 57 25

Métro : Rue du Bac, ligne 12. Bus n° 63, 68, 69, 83 et 84

HORAIRES Le musée est ouvert tous les jours en période d’exposition temporaire, de 10h30 à 18h30.

Nocturne le vendredi jusqu’à 20h30

TARIFS :

Plein tarif : 13 € - réduit : 11 €

 

Article : Corinne

corinne@laruedubac.fr

Visuels : laruedubac.fr

6/03/2018